Bonjour à toutes et à tous !

Par ce blog, un quidam veut causer avec vous.

Ce blog a pour but de parler de l’actualité certes, mais de celle dont les sujets sont abordés de façon édulcorée ou incomplète, par nos politiciens de tous bords, nos administrations, nos intellectuels. Bref ! Par tous les « savants initiés » Nous y aborderons aussi les difficultés de la vie de tous les jours. Les décalages entre ce qui se dit et ce qui se fait concrètement.  Pour cela, je compte sur vous tous, chers amis visiteurs, pour participer à la vie de ce blog que je souhaite vivante et réactive.

Il ne s’agit nullement de s’en prendre aux acteurs de la vie publique. Toutefois, des évènements créés par des VIP de la politique, des affaires, du monde people, pourrons nous imposer de citer des noms. La vulgarité, la grossièreté et le non respect d’autrui ne seront pas admis.

Je vous remercie de votre compréhension et de votre sagesse.

Derniers commentaires

  • Admin commentaire sur Bonjour tout le monde !
    "Bonjour, ceci est un commentaire. Pour effacer un commentaire, connectez-vous, et affichez les..."

Articles récents

SAAB: avenir incertain…

Le groupe automobile d’origine suèdoise SAAB est sur le point de cesser ses activités. A ce jour, aucun racheteur potentiel ne semble être intéressé.

Fondé en 1937 pour moitié par le gouvernement suédois et pour l’autre moitié par un industriel privé, la compagnie SAAB était avant tout un constructeur aéronautique. A la veille de la seconde guerre mondiale, la Suède se devait de posséder sa propre production d’avions de combat, pour garder sa neutralité. C’est ainsi que la fabrication de chasseurs et de bombardiers débuta. Dans les années 1950, la firme produisit ses premiers avions de transport de passagers.

En 1945, les bureaux d’études conçurent l’esquisse de ce qui allait devenir la première voiture.  En 1949, la SAAB 92 fut présentée au salon de l’automobile. En 1964,  la firme faisait l’acquisition de la société SCANIA, constructeur de poids-lourds. Le groupe SAAB SCANIA, constructeur aéronautique et automobile, devint après VOLVO, l’un des principaux groupe automobile européen. En 2000, la division voiture SAAB était acquise à 100% par General Motors.

Les premiers véhicules jusqu’à la SAAB 900, se caractérisaient par leur boîte de vitesse manuelle hors du commun. A l’arrêt, la marche arrière était enclenchée. Ce qui constituait une sécurité supplémentaire. Pour démarrer, il fallait mettre le contact, lequel se situait sur la boîte de vitesse entre les deux sièges avant. Puis, placer le levier de vitesse au point mort. Pour stopper le moteur et enlever la clé de contact, la manoeuvre était l’inverse.

La SAAB 900 turbo avec sa forme inoubliable, se conjugue encore en cabriolet, en coupé, en berline et plus récemment en break. Le modèle le plus vendu est celui de couleur noire avec l’intérieur beige.

La SAAB 9000 turbo est une berline sortie à la fin des années 1980. Sportive, confortable et raffinée, ses équipements en faisaient un véhicule en avance pour son époque. Outre un ordinateur de bord incluant divers fonctions, dont le préchauffage des sièges avant, nous y trouvions : un lave phares et deux essuie phares avant, deux rétroviseurs extérieurs avec dégivrage et réglage électrique de l’intérieur, une climatisation réglable individuellement à l’avant comme à l’arrière, pour chaque occupant, des lampes individuelles à chaque place, une « torche » avant pour lire les cartes routières, un réglage individuel de chaque ceinture de sécurité, un régulateur de vitesse, un abs, un double freinage, un thermomètre intérieur et extérieur, un toit ouvrant transparent électrique, le réglage électrique de chaque siège avant en hauteur, profondeur et inclinaison, un réglage de même type pour les lombaires du dossier et pour l’appui-tête. Et encore bien d’autres choses que certains appelaient, à l’époque, « gadgets inutiles »…

Très sincèrement, il est souhaitable qu’un groupe automobile solide et avide de la technologie innovante, reprenne la marque SAAB.

Ne laissons pas mourir une telle marque de prestige !

Merci au futur repreneur.

The Quidam


Philippe Seguin

Philippe Seguin n’est plus. Il faisait partie de ceux qui ont marqué les annales de la république.

Grand Serviteur de l’Etat, il était droit, direct et avait un grand sens de l’honneur. Son humour fracassant laissait de bons souvenirs et de grands éclats de rires.

Il appartenait à cette espèce humaine en voie de disparition : un  politicien qui ne tombait pas dans la voie de la compromission; qui n’hésitait pas à sortir des sentiers battus pour faire aboutir ses idées, surtout quand il savait être le seul à avoir raison contre tous, sans pour autant être suicidaire. Ce qui lui valu la Présidence de la Cour des Comptes…

Philippe Seguin, j’ai de la peine. Ce fut un grand honneur pour moi que de vous avoir rencontré dans les années 80. Toutes mes pensées vont vers vos proches.

The Quidam

Articles plus anciens

Manoeuvres militaires en Iran le mois prochain.

2010: Justice et union des français…

Le 01 Janvier 2010…

Bonjour tout le monde !

amorocan andiana weblog |
rallyevoiture |
Le Burkina Faso,Le pays des... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | volvofh16
| les chevaux
| YamaP Diary