2010: Justice et union des français…

En ce Nouvel An, Thequidam vous adrese ses meilleurs voeux de santé, de bonheur et de réussite. Innocent

Dans ses voeux du 31 Décembre 2009, le Président de la République nous a dressé un bilan de l’année passée assez optimiste. A ce sujet, c hacun possède son opinion. Puis, Nicolas Sarkosy liste les projets et disposirions prévus cette année. Je n’en retiens que deux, malgré l’importance des autres : la Justice et l’union des Français.

La Justice: « En 2010, nous réformerons notre Justice pour qu’elle protège davantage les libertés et qu’elle soit plus attentive aux victimes. », nous dit M. Sarkosy. L’idée de cette réforme est louable. Toutefois, elle pose quelques questions. Tout d’abord, la supression du juge d’instruction. Ce dernier est le garant de l’indépendance de la Justice. L’effacer purement et simplement de la carte judiciaire aurait pour effet, dans de nombreux cas, d’ôter au justiciable tout moyen d’attaque et de défense. L’Etat deviendrait juge et partie, tout comme le sont déjà certaines administrations et assimilées, (Trésor Public, URSSAF, etc.). Actuellement, une personne civile ou morale qui dépose une plainte auprès du Procureur de la République, peut essuyer un refus. Son seul recours est alors un dépôt de plainte auprès du Doyen des Juges d’Instruction. S’ils disparaissaient, quel recours utiliser ? Ensuite, il y a l’enquête judiciaire menée par le Police ou la Gendarmerie. Aujourd’hui, elle est sous l’autorité du Juge d’iinstruction. Le Procureur de la République ayant pour tâche de superviser les moyens mis à la disposition des enquêteurs. Quid du justiciable qui attaquerait au pénal un fonctionnaire, à plus forte raison un haut fonctionnaire ou un politicien ? Sachant que l’une des fonctions du Parquet est de défendre avant tout l’Etat et ses représentants… Autre sujet de préoccupation : la charge de la preuve au pénal. Nous sommes en France. Pas aux Etats-Unis. Ici, la charge de la preuve appartient à l’accusé. Outre Atlantique, elle est à la charge de l’accusateur. La charge de la preuve serait-elle remise en cause par la réforme de la Justice ? Il y a tout lieu de le penser. De grâce, Madame la Ministre d’Etat, Garde des Sceaux et Ministre de la Justice, cessons de voter sans cesse de nouvelles lois, alors que l’arsenal législatif est assez riche pour répondre aux maux de notre société. Trop de lois tuent nos Libertés ! Que la France ne devienne pas une monarchie absolue déguisée en démocratie…

L’union des Français : « Une France rassemblée, ayant confiance en elle, … », nous dit encore M. Sarkosy. Oui. C’est indispensable. Cependant, cela passe avant tout par deux étapes importantes : la mentalité française et l’identité nationale.

  • La mentalité française : Le français est un isolé né qui se croit le meilleur et le plus fort de la Terre. Qu’il sorte du pays ! Qu’il quitte sa campagne ! Il se rendra compte que la France n’est pas le NombrilIldu monde et qu’il nous faut donc changer notre vision des choses. Voyons à long terme et non pas à court terme. Serrons-nous ouvertement les coudes. Non pas en douce. Donnons l’exemple. L’industrie automobile française est en crise ?  Achetons PSA ou Renault. Pas étranger. Même vous l’Etat, les Collectivités Territoriales et Locales… Ne soyons plus timorés face aux autres. Devenons Français et Européens.

  • L’identité nationale : C’est un vaste sujet. Trop vaste pour être abordé en totalité dans cet article. Toutefois, il sera frôlé par le biais de l’immigration. Cette dernière est nécessaire. Elle a toujours existé et existera toujours. Nous devons être pour une immigration régulée; contre une immigration sauvage. Les Français d’origines étrangères doivent absolument s’intégrer. Non pas à l’assistanat, mais à la vie active du pays. Nous devons les y aider. Ils ont des droits et des devoirs. Entre autres devoirs, ceux de respecter les symboles de la République Française. Dans un reportage télévisé, nous avons pu voir et entendre des jeunes immigrés insulter des policiers en uniforme au prétexte que l’uniforme était une provocation dans « leur territoire »… Cettte attitude est injurieuse pour nous, Français et pour notre belle France. Il semble que devant une telle attitude, la Justice soit impuissante. Souhaitons que 2010 apportera une solution à ce genre d’attitude et de « crime ».  Quant aux étrangers en situation illégale, nous ne pouvons pas les accepter, parce que nos frontières ne sont pas extensibles et que nos finances ne nous le permettent pas. C’est aussi simple que cela. C’est pourquoi les charters se justifient.

Notre remise en question par rapport à notre identité nationale est une bonne chose. Nous n’avons pas à renier nos origines, quelles soient gauloise, africaine, asiatique, judéo-chrétienne ou d’ailleurs.

The Quidam

 


Répondre

amorocan andiana weblog |
rallyevoiture |
Le Burkina Faso,Le pays des... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | volvofh16
| les chevaux
| YamaP Diary